Installation complète de Yunohost, Nextcloud et Elasticsearch sur VirtualBox

Téléchargement de Debian 10

Depuis le site web de Debian, il est possible de télécharger une version légère "net install" de la version 10. Cliquez simplement sur le bouton "télécharger". Sinon, l'image est disponible via ce lien: debian-10.8.0-amd64-netinst.iso

Conseil: valider la signature sha256sum de l'image téléchargée

wget https://cdimage.debian.org/debian-cd/current/amd64/iso-cd/SHA512SUMS
sha512sum -c SHA512SUMS --ignore-missing

Note: il est possible que cette la version de l'image par défaut ait changé depuis la création de ce tutoriel. L'important est que ce soit la version 10 de Debian.

Création d'une machine virtuelle Debian

On débute par ouvrir le logiciel VirtualBox qui est habituellement disponible via la distribution Linux ou via le site web de VirtualBox

Accueil de Virtualbox

On crée une nouvelle machine virtuelle de Type Linux et de version Debian (64-bit). Le dossier de la machine doit avoir au moins 20 Go d'espace libre pour assurer le bon fonctionnement de la machine virtuelle.

créer une nouvelle machine virtuelle

Choisissez la quantité de mémoire vive. Il est conseillé d'avoir au moins 2048 Mo de disponible pour que Nextcloud fonctionne de façon fluide avec quelques applications additionnelles.

quantité de mémoire vive

Choisissez le type de disque dur VDI

type de disque dur VDI

Choisissez le stockage dynamiquement alloué

dynamiquement alloué

Choisissez la taille du disque à utiliser pour la machine virtuelle. Je conseille d'utiliser au moins 15 Go. Vérifiez que le répertoire d'enregistrement du disque contient suffisamment d'espace.

taille disque

Nous avons maintenant une configuration de base. On ajuste quelques paramètres pour le besoin.

configuration de base

Je conseille de mettre au moins deux processeurs si possible.

deux processeurs

Il est possible d'enregistrer l'installation pour garder une trace pour référence future.

enregistrer

On configure une redirection de port afin de pouvoir se connecter à la machine virtuelle en SSH avec une console virtuelle ou un logiciel tel que PuTTY au lieu de devoir utiliser l'interface de VirtualBox.

redirection

Ajouter la configuration suivante:

redirection

Ensuite, sélectionner Afficher depuis l'écran d'accueil. Ceci démarre l'installation du système d'exploitation.

configuration de base

Sélectionner l'image ISO du système Debian 10 téléchargée préalablement.

image ISO

image ISO

Démarrer l'installation

installation

Installation de Debian

On installe le système Debian sur la machine virtuelle.

Choisir l'option "install" comme on n'installe pas un système avec une interface graphique.

install

Choisissez la langue. Cette installation fonctionnera dans toutes les langues disponibles.

langue

Choisissez le pays

pays

Choisissez la disposition de clavier

disposition de clavier

Nom de machine: nextcloud

Mot de passe root: nextcloud

machine

Utilisateur: demo

Utilisateur

Mot de passe: demo

Mot de passe

Choisissez le partitionnement assisté

partitionnement assisté

Choisissez tout dans une seule partition

une seule partition

Choisissez terminer et appliquer tous les changements

appliquer

Choisissez "oui"

démarrage installation

L'installation des packages du système débute, ceci peut prendre quelques minutes.

Choisissez "non" à cette invite qui demande s'il y a d'autres disques à analyser.

disque analyser

Choisissez le pays pour un miroir. Ici, c'est la proximité géographique qui est la plus importante.

pays du miroir

Choisissez ensuite un miroir pour télécharger les packages additionnels de Debian qui seront installés.

miroir

Laissez le champ du mandataire vide sauf si applicable (c'est très rare sur un réseau résidentiel)

Un autre ensemble de packages sera téléchargé puis installé. En cours de route, il faut répondre à une invite sur popularity-contest. Le choix recommandé est Non.

popularity-contest

L'installation se poursuivra par la suite. On aura à choisir différentes options. On réduit ces options au minimum, car Yunohost a son propre script d'installation qui se chargera du reste.

sélection logicielle

Sélectionner "oui" pour l'installation du système d'amorçage. sélection logicielle

Choisir le disque /dev/sda

sélection logicielle

Ensuite, choisissez "continuer" et la machine virtuelle redémarrera. Debian est maintenant installé.

Se connecter en SSH sur la machine virtuelle

Pour se connecter sur la machine virtuelle, on utilise le port configuré lors de la création de la machine virtuelle ainsi que l'utilisateur demo.

Dans un terminal, saisir:

ssh -p 3022 demo@localhost

S'authentifier avec le mot de passe demo

Avec PuTTY

putty hote putty user

Ensuite, se connecter en tant que root avec su - et saisir le mot de passe root nextcloud entré lors de l'installation de Debian.

Nous sommes maintenant connectés en tant qu'administrateur sur la machine virtuelle Debian 10 et prêts à installer Yunohost.

(base) ~ ❯❯❯ ssh -p 3022 demo@localhost
demo@localhost's password: 
Linux yunohost 4.19.0-14-amd64 #1 SMP Debian 4.19.171-2 (2021-01-30) x86_64

The programs included with the Debian GNU/Linux system are free software;
the exact distribution terms for each program are described in the
individual files in /usr/share/doc/*/copyright.

Debian GNU/Linux comes with ABSOLUTELY NO WARRANTY, to the extent
permitted by applicable law.
Last login: Sat Mar  6 17:20:55 2021 from 10.0.2.2
demo@yunohost:~$ su -
Mot de passe : 
root@yunohost:~# 

Avec PuTTY:

putty user

Note: Dans un terminal, l'invite de commandes est précédée d'un dièse, lorsque connecté en root.

Installation de screen (optionnel)

Pour rouler des commandes qui prennent un temps considérable à exécuter, il est recommandé d'utiliser des sessions screen, qui permettent de garder une session active sur le serveur même si la connexion fait défaut.

sudo apt install -y screen

Pour la suite de ce tutoriel, on assume que la section d'introduction du manuel de screen ou les principales fonctionnalités sont connues.

Installation de Yunohost

Exécuter les commandes suivantes en tant que root

apt install -y curl
curl https://install.yunohost.org | bash

Lancez l'installation

débuter installation

Laisser Yunohost gérer le SSH. À la prochaine connexion, l'utilisateur administrateur sera admin. C'est un rôle intermédiaire entre demo et root en termes de permissions.

gestion ssh

Une fois l'installation terminée, il faut effectuer la postinstallation.

Un nom de domaine est requis pour l'installation. On utilisera nextcloud.local.

Le mot de passe d'administration sera nextcloud.

On crée un premier utilisateur utilisateur

yunohost user create utilisateur

Le résultat est:

Succès ! L’utilisateur a été créé
fullname: utilisateur nouveau
mail: utilisateur@nextcloud.local
username: utilisateur

Accès à la machine virtuelle comme un serveur séparé sur le réseau local

On configure maintenant la machine virtuelle en mode "pont" afin qu'elle ait sa propre adresse IP. Le nom de domaine pourra être associé à cette adresse pour simplifier les manipulations futures. Ceci va simuler comme si on avait une machine physique séparée ou un serveur avec une adresse IP publique tel un serveur privé virtuel (VPS).

réseau pont

Ensuite, redémarrer la machine virtuelle depuis VirtualBox (Menu Machine/Redémarrage).

Une fois redémarré, l'affichage VirtualBox de la machine virtuelle affiche son adresse IP. Dans cet exemple, c'est 192.168.0.151.

réseau pont

Dans la configuration de routeur DHCP à la maison, figer cette adresse. Voici un exemple pour un routeur D-Link.

figer IP

On ajoute le domaine au fichier "hosts".

Ajouter la ligne suivante au fichier (changer selon l'adresse IP de la machine virtuelle):

192.168.0.151 nextcloud.local

On se connecte à l'instance Yunohost via l'adresse https://nextcloud.local dans le navigateur. Attention, ça va demander d'accepter le risque d'une adresse sans certificat valide.

accepter HTTPS

Une fois arrivé à la fenêtre de connexion, on entre utilisateur et nextcloud

connexion

Nous avons réussi ! L'installation de Yunohost est fonctionnelle.

accueil yunohost

Installation de Nextcloud

On se connecte en SSH sur le serveur en utilisant le domaine cette fois-ci.

ssh -p 22 admin@nextcloud.local

On installe une instance de Nextcloud.

sudo yunohost app install nextcloud

On conserve les paramètres par défaut proposés à moins d'utiliser un sous-domaine. Les paramètres de l'installation devraient ressembler à ceci.

Choose the domain where this app should be installed [nextcloud.local] (default: nextcloud.local): 
Choose the path where this app should be installed (default: /nextcloud): 
Choose an administrator user for this app [utilisateur] (default: utilisateur): 
Access the users home folder from Nextcloud? [yes | no] (default: no):

Validation de l'installation

Pour s'assurer que l'installation de Nextcloud est bien fonctionnelle, ouvrez l'URL suivante dans le navigateur: https://nextcloud.local/nextcloud

Interface Nextcloud

Installation d'Elasticsearch

On installe Elasticsearch comme moteur de recherche en plein texte

wget -qO - https://artifacts.elastic.co/GPG-KEY-elasticsearch | sudo apt-key add -
sudo apt-get install apt-transport-https openjdk-11-jre-headless
echo "deb https://artifacts.elastic.co/packages/6.x/apt stable main" | sudo tee -a /etc/apt/sources.list.d/elastic-6.x.list
sudo apt-get update && sudo apt-get install elasticsearch

Il faut maintenant mettre en place et activer le service pour qu'Elasticsearch roule en arrière-plan.

sudo systemctl enable elasticsearch.service

Enfin, il faut installer et activer le plug-in d'indexations de documents pour Elasticsearch

/usr/share/elasticsearch/bin/elasticsearch-plugin install --batch ingest-attachment

Pour terminer, on redémarre le service

sudo systemctl restart elasticsearch.service

Installation de l'moteur de recherche plein texte de Nextcloud

Depuis le navigateur web, ouvrir l'URL suivante: https://nextcloud.local/nextcloud/settings/apps

Dans la section Rechercher, cliquez sur télécharger et activer pour les trois applications suivantes:

applications recherche en plein texte

Maintenant, allons dans la section Paramètres de Nextcloud pour configurer ces applications. Sélectionner Elasticsearch comme plateforme de recherche.

Indiquer http://localhost:9200 comme adresse du Servlet et nc_index comme index

Configuration full text search

Initialiser l'index

Depuis la session SSH, idéalement dans un screen, on initialise l'index Elasticsearch. Exécuter en tant que root.

cd /var/www/nextcloud
chmod a+x occ
sudo -u nextcloud php ./occ fulltextsearch:index

initialiser l'index

Activer l'indexation en continu

Tous les nouveaux documents ajoutés dans Nextcloud devraient être indexés. Pour ce faire, on crée un service dans systemd qui permet l'indexation en continu.

Avec un éditeur de texte, ouvrir et modifier le fichier "unit" du service.

sudo nano /etc/systemd/system/nextcloud-fulltext-elasticsearch-worker.service

Insérer le contenu suivant:

[Unit]
Description=Elasticsearch Worker for Nextcloud Fulltext Search
After=network.target

[Service]
User=nextcloud
Group=nextcloud
WorkingDirectory=/var/www/nextcloud
ExecStart=/usr/bin/php /var/www/nextcloud/occ fulltextsearch:live -q
ExecStop=/usr/bin/php /var/www/nextcloud/occ fulltextsearch:stop
Nice=19
Restart=always

[Install]
WantedBy=multi-user.target

Après avoir modifié un fichier "unit" il faut recharger systemd avant d'activer et de démarrer le service.

systemctl daemon-reload
systemctl enable nextcloud-fulltext-elasticsearch-worker.service
systemctl start nextcloud-fulltext-elasticsearch-worker.service

Vérifier ensuite que le service est bien activé:

systemctl status nextcloud-fulltext-elasticsearch-worker.service

service d'indexation en continu

On peut utiliser la recherche en plein texte depuis l'URL suivante: https://nextcloud.local/nextcloud/apps/fulltextsearch/

exemple recherche